arpege

se connecter

Formations

Gestes barrières

On pense trop souvent que tout le monde connait les « Gestes barrières » ! En observant les pratiques, nous constatons de nombreuses lacunes. Un rafraichissement des connaissances pour les collaborateurs est essentiel pour assurer la sécurité de tous. Une formation pour les collaborateurs venant de l’extérieur (tels que l’armée, la protection civile et les intérimaires) nous donne l’assurance que l’ensemble du personnel travaille en toute sécurité.

Le cours des « gestes barrières » se réalise par l’étudiant depuis son ordinateur au moment où il le souhaite. Il reçoit un code et se connecte sur la plateforme
« Bubbleform.ch »

 

Formation d’accompagnateur en psychiatrie de l’âge avancé (FAP)
Détails

En EMS ou à domicile, nombreuses sont les personnes âgées atteintes de maladies psychiatriques: démences, dépressions, psychoses par exemple. Elles peuvent alors souffrir de troubles tels que pertes de mémoire, désorientation, grande tristesse, agitation, opposition, etc. Face à ces comportements difficiles, les collaborateurs sont souvent démunis, ce qui devient à terme source d’insatisfaction et de démotivation.

Fort de ces constats, l’Association ARPEGE, en collaboration avec l’association Alzheimer, les Centres de formation de HévivA et de la Croix-Rouge vaudoise, a décidé de construire la Formation d’Accompagnateur en psychiatrie de l’âge avancé, permettant aux personnes peu qualifiées d’accroître leurs connaissances et leurs compétences sur le terrain. La formation comprend 12 cours de 3 heures chacun ainsi qu’un examen pratique sur le lien de travail du participant. Seule la validation des compétences – par l’examen pratique – permet d’obtenir le titre d’accompagnateur en psychiatrie de l’âge avancé.

But

L’accompagnateur en psychiatrie de l’âge avancé acquiert les compétences visant une meilleures compréhension des personnes âgées souffrant de troubles psychogériatriques et donc des réponses adaptées.

Programme

FAP 1 : Le vieillissement
FAP 2 : Les troubles du comportement et pathologies
FAP 3 : Communication de base
FAP 4 : Communication : approfondissement 1
FAP 5 : Communication : approfondissement 2
FAP 6 : Communication avec les familles et les proches.
FAP 7 : Droit des patients
FAP 8 : Histoire de vie et moment présent
FAP 9 : Ressources
FAP 10 : Sens et plaisir dans le travail
FAP 11 : Travail en équipe
FAP 12 : Synthèse de la formation FAP
Examen de validation des compétences sur le terrain avec le répondant FAP*.

Le programme détaillé de chacun de ces cours est à disposition sur www.heviva.ch

Public cible

Prioritairement aux aides de tous les secteurs : aides-soignantes, aides infirmières, aides en animation, collaborateurs/trices du service hôtelier, aides familiales, employées d’administration.
Les prestations peuvent être fournies aussi bien à domicile qu’en institutions (EMS, hôpital, institutions socio-éducatives).

Pré requis

Être en emploi durant la formation et l’examen à un taux minimum de 30%
Avoir un répondant sur le terrain

Durée

12 demi-journées sur 6 jours de cours

Dates

A consulter sur le site www.heviva.ch

Lieu

Salles de cours de l’HévivA ou sur demande en intramuros

Prix

Pour les 12 demi-journées de cours et l’examen de validation des compétences FAP :
Membres HévivA Fr. 1420.-
EMS partenaires vaudois Fr. 1522.–
Partenaires romands et membres associés HévivA Fr. 1630.-
Autres Fr. 1750.–

Prix en cas de rattrapage d’un cours : Fr. 110.- prix unique.

Formation sur le rôle du répondant FAP
Détails

On vous a confié la mission de répondant FAP dans votre institution ? Vous devez accompagner au mieux le Fapiste et l’aider à acquérir des compétences ?

Cette formation vous est destinée !

Objectifs

La formation vous permettra de mener à bien la mission de répondant FAP dans votre institution. Vous serez capable de :

  • Soutenir le Fapiste dans sa formation
  • Etre son interlocuteur privilégié
  • Favoriser l’intégration des nouvelles connaissances dans la pratique
  • Etre un moteur dans l’évolution du concept d’accompagnement au sein de l’équipe
  • Etre garant pour que la formation FAP apporte une plus-value sur le terrain
Contenu 
  • Présentation de la formation FAP.
  • Présentation d’un exemple d’un dispositif d’accompagnement.
  • Présentation de quelques outils pédagogiques.
Méthode

Travail de groupe pour trouver des pistes pour mettre en place un dispositif d’accompagnement du fapiste en formation dans sa propre institution.

Public cible

Toute personne détentrice d’un diplôme ou d’un CFC : maitrise d’intendant, GEI, animateur formé, infirmière diplômée, infirmière assistante, ASSC, ASE, …

Durée

½ jour

Date

A consulter sur le site www.heviva.ch

Lieu

Salles de cours de HévivA

Prix

Membres HévivA Fr. 110.–
EMS partenaires vaudois Fr. 130.–
Membres associés HévivA Fr. 150.–
Autres Fr. 180.–

Formateurs

Sabine Joly, infirmière

Communication sensorielle et émotionnelle

5 sens pour être en lien avec soi, les autres, l’environnement

Détails

Redonner de la vie aux sens, c’est redonner du sens à la vie…c’est ce qui permet de se sentir en vie, d’avoir des envies…

Nos sens nous informent et éveillent des mémoires et des souvenirs qui vont générer des émotions. L’appauvrissement de sensations (p. ex. : toucher une boule de neige, sentir une rose…), peut entraîner de l’anxiété, de l’angoisse, des troubles du comportement ainsi qu’un repli sur soi.

En tant qu’accompagnant, observer et percevoir par nos sens nous permet de comprendre et favoriser une communication émotionnelle. Nous pouvons optimiser le potentiel de nos sens pour créer des environnements apportant un sentiment de bien-être et de plaisir à la personne accompagnée. Cette formation permet d’investir et de développer notre communication sensorielle et émotionnelle.

Objectifs
  • Identifier le fonctionnement des 5 sens à travers des activités de la vie quotidienne
  • Expérimenter le rôle de la mémoire sensorielle en lien avec les émotions
  • Différencier l’empathie cognitive, l’empathie affective et la contagion émotionnelle
  • Expérimenter les sens dans la communication avec soi-même et les autres
  • Créer un environnement permettant à la personne de se sentir confortable en utilisant les 5 sens
Contenu
  • Ateliers sensoriels
  • Exercices d’accompagnement dans les activités sensorielles
  • Apports théoriques : sens (physiologie-psychologie), lien mémoire/émotions/sens
  • Présentation de quelques outils : chariot sensoriel, aromathérapie, …
Durée

1 jour

Date

A consulter sur le site www.heviva.ch

Prix

Membres HévivA Fr. 205.–
EMS partenaires vaudois Fr. 215.–
Membres associés HévivA Fr. 265.–
Autres Fr. 315.–

Formateurs

Françoise Robellaz, Enseignante en soins infirmiers

Connaître les émotions pour se sentir plus à l’aise et mieux collaborer
Détails

Colère, peur, tristesse, honte, culpabilité, dégoût… la souffrance s’exprime au travers de nos émotions et demande à être entendue pour que des actes, - souvent aussi simples qu’une écoute accueillante, des paroles prononcées avec calme et respect, un regard bienveillant, un sourire - permettent le retour d’un mieux-être et d’une communication fluide.

Les émotions, celles des résidents, des familles, des collègues et les nôtres, nous touchent, nous enrichissent ou nous dérangent aussi sûrement qu’un caillou glissé au fond de notre chaussure. Elles parlent de nous, de notre histoire et de notre manière d’agir et de réagir. Elles sont suscitées par des paroles, des gestes ou des comportements qui correspondent à nos attentes ou qui viennent heurter ce qui nous semble adéquat de dire, de faire ou d’être.

Mais les émotions sont nos alliées : elles nous informent sur ce qui se passe en nous et avec les personnes de notre entourage personnel et professionnel : mieux les connaître, nous permet de réagir de manière constructive et adéquate aux besoins cachés ou exprimés maladroitement par nos interlocuteurs et d’éviter ou de dépasser ainsi les tensions et les conflits qui découlent des malentendus.

Objectifs
  • Définir ce que sont les émotions, savoir les nommer
  • Mettre en évidence les différentes manières de les ressentir et les impacts physiques     possibles    
  • Mettre en évidence comment et pourquoi partager les émotions
  • Trouver des pistes pour mieux les gérer
Contenu - Démarche interactive
  • Apports co-construits lors d’échanges en petits groupes autour des situations concrètes, proposées par les participant-e-s.
  • Supports de cours pratiques et immédiatement utilisables. 
Public cible

Aides de tous les secteurs, niveau CFC acceptés (ASSC, ASE, GEi…). Formation destinée à toute personne rémunérée pour fournir des prestations de soins et d’accompagnement auprès de personnes âgées souffrant parfois de troubles psychiques, tant à domicile qu’en institution (EMS, hôpital, institution socio-éducative)

Durée

A consulter sur le site www.avdems.ch

Lieu

Salles de cours de l’Avdems ou sur demande en intramuros

Prix

Membres HévivA Fr. 410.–
EMS partenaires vaudois Fr. 430.–
Partenaires romands et membres associés HévivA Fr. 530.–
Autres Fr. 630.–

Formateurs

Nadia Baumann, formatrice en relations humaines et en développement personnel et professionnel

Formation à l’Utilisation du chariot multi-sensoriel
Détails

Le chariot sensoriel Personn’alité a été pensé pour combler les manques qui apparaissent à la suite d’une privation sensorielle. A travers la projection de vidéos, la diffusion de musique, d’odeurs et la luminothérapie, le chariot sensoriel Personn’alité permet la création d’un espace de détente à part, sans se déplacer, au sein même de l’environnement familier de la personne. Dans ce nouvel espace, la personne peut redécouvrir la joie de la stimulation des sens, sans enjeu thérapeutique ou pédagogique direct, dans le seul but d’amener la personne à ressentir du plaisir.

Le chariot vous permettra de créer une autre forme de relation de confiance entre accompagnant et bénéficiaire.
Vous venez d’acquérir ou vous allez bientôt utiliser le chariot sensoriel Personn’alité ? Nous vous proposons, 1 jour de formation associant théorie et pratique, pour utiliser le chariot sensoriel de manière efficiente

Objectifs
  • apprendre à utiliser le chariot sensoriel
  • découvrir quelques activités pratiques
Contenu
  • Apports théoriques
  • Présentation technique du chariot
Public cible

Personnel d’accompagnement

Durée

1 jour

Dates

A consulter sur le site www.heviva.ch

Lieu

Fondation Primeroche, EMS Grand Pré à Cheseaux ou en intra-muros

Prix par participant

Membres HévivA Fr. 205.–
EMS partenaires vaudois Fr. 215.–
Membres associés HévivA Fr. 265.–
Autres Fr. 315.–

Formateur

Jonathan Cogniasse

Animer le quotidien
Détails

Cette formation est destinée à tous les professionnels qui participent à l’accompagnement des résidents. Elle affine le savoir-être et outille le savoir-faire des participants. Elle élargit l’éventail des interactions comme une palette de couleurs avec lesquelles on peut colorer le quotidien.

Objectifs
  • Avoir des repères pour animer la vie quotidienne au cœur des actes ordinaires de son travail
  • Développer des outils d’interaction sociale avec les résidents
  • Mettre en œuvre et rendre compte de micro-changements dans sa pratique quotidienne
Contenu

Clés d’observation, de lecture et de compréhension des résidents :

  • Les lignes de l’identité selon Rolando Toro, les besoins selon Marshall Rosenberg, les résonnances inconscientes

Repères de savoir-être, postures, attitudes :

  • Qualité de présence, écoute, empathie, sincérité, humour, créativité
  • Favoriser l’expression et la participation
  • Valider et reconnaître l’autre

Savoir-faire et applications pratiques diversifiées :

  • Toucher, sollicitation des sens, communication, accueil attentionné, aménagement et décoration, lecture à voix haute, musique, chant et rythme, spiritualité
Durée

3 jours

Public cible

Tout public

Date(s)

Sur demande et uniquement en intra-muros

Lieu

En intra-muros

Prix

Sur demande

Formateurs

Danièle Warynski,présidente de la plate-forme de l’animation socio-culturelle, enseignante à la Haute école de travail social, Genève
Martine Poulat, Infirmière, praticienne en validation

Accompagner la fin de vie

 

 

Dans le contexte actuel de développement des soins palliatifs au niveau cantonal et national, l’analyse des besoins a permis de mettre en évidence la nécessité de renforcer les compétences dans le domaine d’une partie des collaborateurs des établissements gérontopsychiatriques. Il s’agit des aides et des détenteurs de CFC dans les soins, l’animation et le secteur hôtelier.

Il a été identifié que, dans le contexte des établissements de gérontopsychiatrie, la mort d’un résident est souvent mal vécue par ce groupe professionnels. Une rotation élevée du personnel, la pluri-culturalité au sein des équipes de soins et l’arrivée de nombreux « jeunes » issus des nouvelles formations certifiantes complexifient la transmission d’un savoir « ancestral » autour des questions liées à la fin de vie et la mort. La particularité de la communication avec les résidents accueillis dans ces établissements conduits ces professionnels à se trouver «mal à l’aise» face aux questions posées par les résident et les proches et ils disent se trouver souvent démunis pour donner des gestes simples lors de soins à apporter à une personne en fin de vie, à l’agonie ou lors de la toilette mortuaire.

Objectifs
  • Prendre conscience de ses propres représentations sur la fin de vie, le temps de l’agonie et la mort.
  • Faire la différence entre ses représentations et la réalité vécue par les résidents en fonction de la culture, de la spiritualité et de la religion.
  • Connaître les besoins spécifiques des résidents vivant la dernière étape de leur vie ainsi que ceux des proches.
  • Connaître le processus d’attachement et de détachement.
  • Découvrir des outils pour pouvoir prendre du recul et de la distance sans banaliser et des moyens pour les utiliser.
  • Nommer le cadre de référence “soins palliatifs” et les pratiques en vigueur au sein de son institution.
  • Connaître les grands principes de traitement de la douleur.
Contenu
  • Les mois précèdent le décès et la contribution de l’ensemble des collaborateurs de l’établissement au projet d’accompagnement du résident, en intégrant la dimension de la fin de vie dans la démarche.
  • Le moment du décès, les soins de confort, les attitudes, le langage, le comportement qui amènent du réconfort, la contribution de chacun à l’évaluation et la gestion des symptômes majeurs.
  • Après le décès, les soins au corps, l’accueil et l’accompagnement des proches
Durée

3 jours

Dates

A consulter sur le site www.avdems.ch

Lieu

Salles de cours de l’HévivA, Fondation Rive-Neuve, Pompes funèbres générales

Formateurs

Edmond Pittet, Viviane Furtwanger et Claudine Parisod

Prix

Membres l’HévivA Fr. 615.–
EMS partenaires vaudois Fr. 645.–
Partenaires romands et membres associés l’HévivA Fr. 795.–
Autres Fr. 945.–

Donner à manger dans le respect
Détails

Se nourrir est tout à la fois un acte vital, convivial et social. Mais il peut très vite se transformer en véritable cauchemar s’il ce simple geste de tous les jours ne peut plus être réalisé de manière autonome. Pour bon nombre de personnes âgées, boire et manger devient souvent difficile et se vit très douloureusement lorsque celles-ci doivent se résoudre à ce que quelqu’un leur «donne à manger». Sensibiliser les collaborateurs à ce problème par l’expérimentation personnelle est le meilleur moyen de réaliser ce que «donner à manger» signifie et permet d’améliorer le bien-être du résident dans cette activité anodine du quotidien mais Ô combien fondamentale !

Objectifs

Chaque participant:

  • expérimente lui-même le fait de recevoir à manger et à boire,
  • connaît les bonnes pratiques lors des repas, quand les résidents ne peuvent,
  • pas s’alimenter ou boire eux-mêmes,
  • acquiert les bases théoriques qui justifient les manières de faire,
  • intègre les points d’attention lors de cette activité :
    • communication verbale et non verbale,
    • environnement (lumière, bruits, décors, vaisselle…),
    • installation, position, prévention des «fausses routes»,
    • texture,
    • moment, rythme,
    • moyens auxiliaires,
    • feed back du résident (plaisir ou non),
    • satiété et contrôle du point du résident,
    • partenariat avec les proches.
Matériel remis

Chaque participant reçoit au terme de la formation, en guise de mémo, une carte plastifiée rappelant les points d’attention cités ainsi qu’un support de cours sur les aspects théoriques.

Examens

Une supervision de 20 à 30 minutes du participant sur le terrain par des collaborateurs diplômés ou certifiés permet l’obtention de l’attestation

Recommandation

Un audit annuel interne ciblant le respect des bonnes pratiques indiquées sur la carte plastifiée.

Public cible

Tous collaborateurs susceptibles d’exercer cette activité ou d’y jouer un rôle

Durée

½ jours

Date et lieu

Sur demande en intra-muros

Prix

Sur demande

Formateur

Sandrine Bron, Directrice de l’Accompagnement à la Fondation Primeroche

Manger mains

Résumé

Projet d’autonomisation de la personne atteinte de démence de type Alzheimer et autres démences apparentées.
A un certain stade de la maladie, la personne perd la notion d’utilisation de couverts.
Il s’agit alors pour la personne de s’adapter à dépendre d’autrui, du choix et du rythme de celui qui donne à manger.
Concrètement, le but de ce projet est de préserver l’autonomie le plus longtemps possible en laissant une plus grande liberté du moment de mouvement.

 

Objectifs

  • Elargir les connaissances au niveau de l’alimentation
  • Répondre aux besoins de la personne âgée en fonction de ses capacités
  • Permettre à la personne âgée de maintenir une autonomie au niveau de l’alimentation

 

Contenu

  • Apports théoriques sur quand et comment intervenir
  • Mise en place et évaluation du projet selon critères
  • Ecoute et observation de la personne âgée

 

Durée

1/2 jour

 

Prix

  • Membres HévivA Fr. 110.–
  • Partenaires vaudois Fr. 130.–
  • Partenaires romands et membres associés HévivA Fr. 150.–
  • Autres Fr. 180.–

 

Formateur

Anira Launaz, animatrice certifiée